Yoga & Compétition ? Ce que le Yoga nous enseigne :-)

yogalab cours de yoga à crécy-la-chapelle

Le plaisir de partager une passion commune pour le yoga se double, dans la petite salle de YogaLab, du plaisir de rencontrer chaque élève.

Depuis 4 semaines que la salle a ouvert ses portes, au pied de la Tour-Aux-Saints, à Crécy-la-Chapelle, je suis frappée par la diversité des démarches qui pousse chacun et chacune à venir prendre un cours d’essai.

Une aventure qui commence

Petit à petit, séance après séance, Aurélie et moi-même partageons les détails d’une pratique qui a changé nos vies quotidiennes.

  • Pratiquer le Yoga ce n’est pas uniquement travailler la souplesse ou entretenir la musculature.
  • Pratiquer le Yoga ce n’est pas non plus seulement un remède miracle contre le mal de dos ou l’insomnie.
  • Mais pratiquer ensemble, une ou deux fois par semaine, est une porte qui s’entrouvre sur des outils concrets qui aident, sans doute, à vivre avec plus de clarté et d’intelligence notre quotidien.

Libre à chacun de pousser un peu plus cette porte !

  • Avancer à son rythme sur son tapis,
  • Bénéficier de l’énergie du groupe,
  • Tirer le meilleur des éclairages du professeur.

Pas de Compét’ dans le Yoga !

Par la pratique hebdomadaire (ou quotidienne) du yoga, chacun est invité à quitter la compétition. Cela n’est pas un vain mot ! C’est tout l’art (et la magie), je crois, du Yoga : sur le tapis, on apprend à composer avec les limites de son propre corps. C’est à partir de mon corps que la posture doit s’adapter et non l’inverse. Je dois me « laisser travailler par la posture ».

  • Je quitte l’esprit de comparaison qui pousse, parfois, à regretter hier ou à s’inquiéter de demain.
  • Je quitte l’esprit de compétition qui nourrit mon intranquillité et l’envie concernant mon « voisin de tapis ».

Car en sentant l’expérience se faire dans mon corps, en aiguisant mes facultés à « simplement observer ce qui est là, pour moi, aujourd’hui », j’apprends peu à peu à apaiser les démons de la comparaison et de la compétition.

Cette leçon « sur tapis » s’invite dans mon quotidien où j’apprends (ou réapprends) à ne pas céder à la tentation de la comparaison et de la compétition.

Je peux ainsi rencontrer l’autre, dans toute sa différence, sans me sentir menacé(e) par lui. Je peux le voir tel qu’il est sans jugement et sans condamnation. Je peux également admirer son talent et ses réussites et m’en sentir inspiré(e). Partager devient alors un enrichissement (multiplication) plutôt qu’une expérience de perte (division).

Om Shanti Shanti Shanti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *